Tout savoir sur le Test de Compression : Fonctionnement, Outils, Tutoriel détaillé et Vidéo

Le test de compression sur un moteur à combustion est relativement simple : il consiste à relever les compressions de chaque cylindre. Ce test vous permet d’avoir confirmation de la bonne compression de chaque cylindre et d’éventuellement détecter un soucis comme un piston qui commencerait à fatiguer. Aussi, pour qu’un moteur tourne correctement, les compressions entre chaque cylindre doivent être relativement équivalentes. Les compressions doivent toujours correspondre aux préconisations du constructeur et nous allons ici voir comment effectuer ce test (en utilisant comme support, une vidéo réalisée par le préparateur APR)

Dans ce dossier sera également traité ce qui peut se passer ou encore d’où peut venir une perte de compression sur nos moteurs TFSI / TSI, ainsi que les outils nécessaires. Vous pouvez également effectuer ce test simplement pour vous assurer de la bonne santé de votre moteur dans le cadre d’une préparation Stage 2 mais aussi pour un Stage 3. Il peut être nécessaire de faire un test de compression dans le cas où le moteur tourne mal et qu’on ne connait pas précisément la panne. Cela permettra d’écarter ou de confirmer la piste des internes moteur (pistons, bielles, segmentation, culasse).

Pourquoi faire ce test ?

On peut bien se demander à quoi sert ce test lorsqu’on est novice et que la mécanique nous semble une discipline digne des films de science fiction ! Il est parfois nécessaire de faire un test de compression sur votre moteur afin de vérifier son bon état de santé,  pour écarter ou encore d’identifier un souci. Les causes peuvent être assez larges tout comme les conséquences.

Quelques pistes, pourquoi faire ce test ? Ce test est bien souvent effectué par les préparateurs pour écarter tout soucis du coté des internes moteur comme les pistons, bielles, segments …. Vous avez remarqué une perte de puissance, votre voiture ne dépasse plus le 160km ? Elle a du mal à prendre ses tours ? Le régime moteur n’est pas stable ou vous avez remarqué des ratées ? Vous avez contrôlé les bougies et elles ne sont pas belles à voir … Ce test pourra vous apporter quelques pistes ! 

Ce manomètre montre la compression d'un cylindre lors d'un test de compression
Ce manomètre montre la compression d’un cylindre lors d’un test de compression

Sommaire

  • Théorie
  • Un peu de théorie
  • Outils pour faire le test de compression
  • Tutoriel complet pour tester vos compressions
  • Les taux de compression de nos moteurs VAG
  • Sur le même thème, d’autres dossiers complets pour vous aider (Boost Leak Test, Leak Down Test …)

Un peu de théorie

Étudions ce qui peut se passer sur nos moteurs. Une perte de compression dans un cylindre peut être la cause de nombreux soucis comme des ratées de combustion, de la fumée, une sur consommation mais également une perte de puissance. Si vous vous orientez vers le Test de Compression et donc que vous avez des doutes sur le bon état de votre moteur, soyez rassurés, nous allons voir toute la procédure en détail.

1. Valves / Soupapes

Sur nos moteurs modernes, et sur le moteur TFSI.TSI, les soupapes d’admission et d’échappement sont positionnées dans la partie supérieure du cylindre. La soupape d’admission s’ouvre et permet d’admettre de l’air dans le cylindre tandis que l’injecteur pulvérise de l’essence. La bougie s’allume ensuite et la combustion est alors déclenchée. Après combustion, la soupape d’échappement s’ouvre afin d’expulser les gaz d’échappement. Un défaut d’étanchéité de la culasse peut ainsi être causé par une surchauffe qui aurait alors déformé une des soupapes.

Sur nos moteurs TFSI/TSI, nous disposons d’une injection directe. Les soupapes d’admission ne sont alors plus “lubrifiées” ou “rincées” par l’essence lors de la phase d’admission. Les soupapes peuvent alors souffrir d’une accumulation de carbone. L’accumulation de charbon se produit généralement sur la soupape d’échappement en raison du passage continu des gaz de combustion. Ces gaz de combustion colmatage du siège de soupape, ce qui empêche une bonne étanchéité de la soupape d’échappement. Gaz alors s’échapper, ce qui entraîne une perte de la compression.

2. Le soucis du coté du piston

Les pistons sont logés dans le cylindre. Lorsque se produit la combustion, les gaz chauds entraînent le piston vers le bas, qui entraîne à son tour le vilebrequin. Un trou dans piston conduira à des pertes voir à une très faible compression. La surchauffe moteur est une cause principale. Lorsque la surchauffe, les points chauds formulaire. Ces points chauds finissent par s’user trous dans les pistons. Pertes piston provoquant une compression faible, parce que le gaz ne s’accumule pas dans la chambre de combustion. Bad bougies, le gaz sous faible indice d’octane et injecteurs défectueux peuvent provoquer l’actionnement de points chauds sur les pistons et finalement conduire à trous.

Un test de compression permet de confirmer un soucis coté piston
Un test de compression permet de confirmer un soucis coté piston

3. Une “Fuite dans la tête”

La tête de cylindre est placé dans la partie supérieure du bloc moteur. Il permet à la combustion de combustible et permettant à l’air de passer dans le cylindre et ensuite s’échapper après que le mélange est brûlé. La culasse est boulonné sur le bloc moteur avec un joint d’étanchéité entre les deux. Si le joint est cassé, d’un petit trou se développe entre la culasse et le cylindre. Ceci est connu comme un échec de joint de culasse. La perte de l’étanchéité permet la fuite de gaz et conduit à une perte de performance de compression et le moteur. La cause la plus fréquente d’insuffisance joint de culasse est en surchauffe. Fils de surchauffe extrême à la déformation du bloc de la tête ou du moteur, ce qui entraîne alors une rupture du joint.

Les Outils pour faire le Test de Compression

Les Outils nécessaires pour faire un test de compression
Les Outils nécessaires pour faire un test de compression

Précautions

  • Le moteur doit au moins être à 30 °C !
  • Voltage de batterie minimum  12.7 V

Réaliser un Test de Compression sur le moteur 2.0 TFSI/TSI

Nous allons ici voir en détail comment effectuer un test de compression. Rappelons qu’un test de compression est une procédure de type dynamique qui peut vous indiquer la santé globale des composants mécaniques d’un moteur. De bons taux de compression vous assurent en effet une bonne combustion et donc un meilleur rendement moteur.

ÉTAPE 1.

Avec un moteur chaud, retirez les quatres bobines d’allumage. Pour cela, débranchez chacune des bobines une à une et éloignez la connectique. Ensuite, débranchez le raccordement électrique à la pompe à carburant basse pression.

ÉTAPE 2.

Connectez un chargeur de batterie afin d’avoir un maintien de charge pour votre système électrique, à une tension constante pendant la phase de démarrage de l’essai. Cela vous permettra également de ne pas trop tirer sur la batterie.

ÉTAPE 3.

Avant d’installer votre testeur de compression, vérifiez que la jauge indique zéro et que le tuyau que vous allez installer contient une vanne schrader unidirectionnelle.

ÉTAPE 4.

Installez le tuyau dans le trou de bougie d’allumage du cylindre numéro un et connectez la jauge. Dirigez la jauge vers la personne qui va lancer le moteur. Avant le démarrage, assurez-vous que la zone du vilebrequin est libre d’outils, de tuyaux, etc.

ÉTAPE 5.

Faites tourner le moteur jusqu’à ce que l’aiguille de la jauge s’arrête de bouger. Le but ici est de voir quelle est la plus grande compression possible du cylindre. Ne vous inquiétez pas de compter le nombre de révolutions ou combien de temps il faut pour que l’aiguille arrête de bouger.

ÉTAPE 6.

Enregistrez et comparez toutes vos données de chacune de vos bouteilles avec les spécifications du fabricant relatives à votre code moteur spécifique. Noter la limite d’usure et la variance acceptable entre les cylindres. Si un ou plusieurs cylindres s’écartent des spécifications du fabricant, un dysfonctionnement mécanique peut être présent. Un test de fuite doit être effectué pour diagnostiquer les composants spécifiques tels que les valves, les bagues, le joint de culasse, etc.

Les taux de compression

Afin d’avoir un ordre d’idée général des taux de compression d’origine et ceux qui restent acceptables sur nos moteurs VAG, voici quelques captures d’écrans des recommandations de la part du constructeur.

  • VW GOLF 6R, VW GOLF 6 GTI, VW GOLF 5 Gti (et Edition 30, Pirelli), moteur 2.0 TSI EA113en général,

Les taux de compression doivent être respectés : vos compressent correspondent elles ?

  • Audi RS3 8V, 2.5 TFSI

  • VW GOLF MKVII Gti et R et généralement le 2.0 TSI GEN3 (EA888)

  • Sur le moteur 4.2 FSI que l’on retrouve sur l’Audi R8 par exemple

  • Audi A4 B8 V6 3.0 FSI

  • VW GOLF 5 R32

  • VW POLO 1.4 GTI (1.4 TSI 132kw)

Les taux de compression doivent être respectés : vos compressions correspondent elles ?

Vidéo TECH DOWNLOAD : Test de Compression

Résumé des raisons d’une perte possible de compression

  • des bougies mal serrées.
  • le joint de culasse plus étanche.
  • le collecteur d’échappement qui fuit
  • une soupape d’admission qui laisse l’air passer.
  • le circuit de refroidissement n’est plus étanche.
  • une mauvaise lubrification du moteur par l’huile.
  • des segments usés et ainsi laisse l’air s’échapper.
  • des cylindres usés.
  • une tension de batterie trop faible.
  • un filtre à air bouché
Comments