Une Audi S1 Quattro équipée d’un moteur 2.5 TFSI ! Une Audi RS1 Stronic !

0
Voici l’Audi RS1, sans doute la plus rapide des Audi S1 ! Dytko Sport a construit cette voiture de course Audi «A1 RS» personnalisée pour le pilote autrichien Reinhold Sampl dans leur entreprise à Nysa, en Pologne. Le projet est basé sur une carrosserie et châssis Audi A1 ProtoCars avec un moteur d’Audi RS3 2.5 TFSI ! Sous le capot se trouve un cinq cylindres en ligne de 2.5 L, TFSI de 362 ch et 465 Nm de couple. La puissance est transmise aux quatre roues via une transmission à double embrayage à sept rapports Stronic DQ500 et une transmission intégrale Quattro. Découvrons ensemble cette RS1 2.5 TFSI Stronic !

L’Audi RS1 Quattro, un exemplaire unique avec un moteur d’Audi RS3

Chez Audi, on ne trouve plus de véhicules comme la VW POLO WRC par exemple. En effet, la plate-forme de la nouvelle Audi A1 Sportback n’est désormais plus disponible qu’en traction. L’Audi A1 Quattro (2012, 256 ch) ou de l’Audi S1 ​​TFSI Quattro (2014-2018, 231 ch) sont assez rares sur nos routes. Certains passionnés de préparation moteur auraient sans doute aimé voir une Audi A1 super sportive et certaines projets affichent déjà de beaux scores sur les bancs de puissance, avec des Stage 2 et Stage 3. Le pilote Reinhold “Reini” Sampl trouvait cela bien dommage. Ainsi, le pilote de course et entraîneur autrichien réalisa son projet sur base d’une Audi A1 Sportback et d’une Audi RS3 8V (2.5 TFSI 400 ch) pour transformer cette Audi A1 Spotback. Pourquoi fait-il ça? “Parce que je pense que c’est cool”, explique Reini dans une interview avec mobile.de. Il a depuis longtemps l’idée d’un cinq cylindres dans la petite Audi A1 , dit-il. Aussi l”un des rares A1 Quattro est garé dans son garage. C’était amusant, mais il lui manquait un cylindre et le merveilleux son du 2.5 TFSI fait défaut à cette A1 Quattro. C’est pourquoi il ose lancer le projet. La plaque d’immatriculation (TA RS 1) est sur ses voitures depuis longtemps.

L’Audi RS1: un moteur de RS3 dans la carrosserie A1 Sportback

Avec la combinaison des Audi A1 et RS3, tout deux basés sur la plateforme MQB, le système modulaire du groupe VAG pour les voitures à moteur transversal rend il le projet possible ? La technologie des 2 modèles devrait être compatible … du moins sur le papier ! Mais sous la carrosserie de notre ‘A1, il existe une variante “plus petite” de la plate-forme. En plus de la transmission intégrale, cette plateforme exclut le moteur turbo à 5 cylindres de la RS3. On retrouve en effet un 2.0 TSI EA888 sous le capot de notre A1 Sportback Le compartiment moteur est trop étroit, il n’y a que trois ou quatre cylindres sur l’Audi A1 … Ce n’est donc pas une conversion ou un swap classique que Reini et ses amis envisagent chez Dytko Sport. Ce Swap doit prendre en charge de plus grands éléments de notre RS3 8V. De nombreux éléments du dessous de caisse permettent de déplacer le système de traction intégrale vers l’arrière. Le chantier peut paraître simple et abordable, mais détrompez vous, il faut prévoir de nombreux changements pour pouvoir faire passer le moteur 5 cylindres ainsi que la boite de vitesses et toute la transmission Quattro de la RS3, supports moteurs, berceau … Cette photo en kit long ! Tout le châssis a été déposé ainsi que toute la carrosserie pour ce projet fou. Seule la forme de l’A1 reste réellement, au moins en partie: pour que la technologie s’intègre dans la voiture, la voiture est plus large de six centimètres ! Pendant environ 500 heures, les professionnels découpent des tôles, les ajustent et les soudent à nouveau. Le fournisseur Öhlins fabrique un châssis qui correspond à l’objectif, aux performances, au poids et à l’empattement de l’Audi hybride. La transmission intégrale Quattro reçoit une nouvelle unité de commande. Reini peut déterminer comment le RS1 distribue la puissance de son moteur. L’électronique s’en charge en fait automatiquement et efficacement. Désormais, il s’agit du plus d’adhérence possible – ou aussi peu que possible.

L’Audi RS1 2.5 TFSI : une voiture de course, avec arceau !

Pour Reini, d’autres conversions viennent dans le RS1. À l’âge de 20 ans, il tombe sérieusement lors d’une session d’entrainement de ski et est paralysé au niveau de la douzième vertèbre thoracique. Son Audi RS1 doit ainsi pilotée sans pédalier, à l’aide de ses mains. Il a une main sur le volant, l’autre sur l’accélérateur. La construction de sa petite voiture de course provient du catalogue d’accessoires Audi. Chaque véhicule automatique du constructeur peut en être équipé. De plus, dans cette RS1, il y a tout ce qui doit se trouver dans une voiture de course .Cela comprend une cage soudée selon les directives de la FIA. Reini veut utiliser son Audi RS1 par exemple dans les courses de montagne. Le fait qu’il n’y ait pas d’approbation de route dans cette configuration ne le dérange pas beaucoup. Cette RS1 est une voiture à quatre roues motrices, parfaite pour la patinoire de Lungau, en Autriche. Il y propose une formation sur la conduite sécurisée sur ce type de surfaces ! En fait, le moteur 2.5 TFSI 400cv standard est suffisant pour l’utilisation souahitée  Néanmoins, Reini recherche la performance et la transmission à double embrayage de la RS3 (DQ 500) fonctionne donc avec des embrayages renforcés. Lors de divers tests de puissance, et de conduite sur neige, un arbre a cassé ! Ici, la motricité et la maniabilité de la voiture sont essentiels, explique Reini. Il est important pour lui que le moteur réponde spontanément.

Un projet unique !

Ne vous y trompez pas, ce genre de projet reste un projet sur le long terme de demandera encore de nombreuses heures de travail. La voiture roule bien, mais tous les problèmes n’ont pas encore été résolus. Les unités de contrôle du RS3 ne peuvent pas encore communiquer avec les composants de l’A1. Les phares et les lève-vitres ne fonctionnent donc pas comme ils le devraient. Une question de programmation. Reini reçoit du soutien de la part d’Audi pour cela. Il travaille comme ambassadeur de la marque pour Audi. La marque l’aide au niveau des composants de contrôle, ECU, TCU mais aussi de toutes les unités de controle comme le module confort et les autres centrales électriques. “Je ne le ferais pas une deuxième fois”, admet-il. L’effort est énorme. Et les coûts pour les voitures et le travail représentent l’équivalent d’une voiture de sport finie avec beaucoup plus de cylindres. Mais il y en a plus d’un morceau.

Photos :


Sources :

Présentez nous votre projet

 

Envie de parler de votre projet et de voir votre préparation sur le site ?

Que vous soyez un particulier passionné de personnalisation ou un préparateur amoureux de la mécanique et de puissance, nous sommes toujours très intéressés d'entendre vos propres histoires ainsi que de recevoir vos commentaires.

Est ce un véhicule de tous les jours ? Un Show Car ? Une voiture pour la piste ou encore une voiture pour le 400 mètres ? Racontez nous votre histoire et on parlera de votre véhicule sur le site avec grand plaisir.

Avant de faire votre demande de présentation, merci de bien vouloir lire la FAQ (Question Fréquentes) dédiée à la présentation des projets. Ensuite, vous pouvez nous contacter directement via notre page Facebook Vag Perf afin que nous en discutions ensemble. 

 

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.