fbpx

Comment bien contrôler la pression de mes pneus : le bon gonflage et quelques astuces à la portée de toutes et tous

Que cela soit sur un véhicule du groupe Volkswagen Audi ou non, les pneus doivent être gonflés à une pression correcte pour assurer parfaitement leur rôle. Quand vérifier la pression des pneus ? Quel est le témoin sur l’ordinateur de bord pour la pression des pneus ? Comment faire la pression des pneus à chaud ? Où est indiqué la pression des pneus ? Nous allons vous indiquer comment faire la pression de vos pneus.

Vos pneumatiques sont des éléments très importants vitaux pour votre sécurité car ils assurent la tenue de route de la voiture ainsi que son confort d’utilisation, ils permettent de consommation de carburant mais pas seulement! Les pneus assurent également la qualité de votre freinage, la stabilité en virage …

S’assurer régulièrement du bon gonflage ou encore de la juste pression est une opération est très simple et à la portée de tous. On ne pourra que vous recommander que de contrôler celle ci une fois par mois avec à la clé une consommation moindre, une meilleure tenue de route mais aussi des kilomètres en plus pour vos pneumatiques !

Ce que nous allons voir dans cet article : 

  1. Comment connaitre la pression recommandée ?
  2. Repérez la valve pour contrôlez la pression
  3. Vérifiez maintenant la pression
  4. La pression à chaud
  5. La pression sur piste
  6. N’oubliez pas la roue de secours !
  7. Les indications des gonfleurs ne sont pas forcement justes ….
  8. Évitez le sur-gonflage
  9. Qu’est-ce que le système de contrôle automatique de pression des pneus ?
  10. Articles à lire


Résumé Rapide pour faire la pression des pneus

Pour faire la pression, les pneus doivent être froids. Il est donc recommandé d’effectuer l’opération sur un véhicule à l’arrêt depuis quelques heures.

  • Repérez la valve de l’un des pneus
  • Dévissez le capuchon de protection de la valve
  • Insérez l’extrémité du manomètre ou du testeur de pression.
  • Lisez le chiffre qui s’affiche sur le cadran et comparez-le à la pression recommandée.
  • Mettez le pneu à la bonne pression
  • Replacez le capuchon de protection de la valve
  • Passez à la roue suivante
  • N’oubliez pas la roue de secours !


Comment connaitre la pression recommandée ?

La première chose à connaître est la pression exacte recommandée pour vos pneus. Cette information est mentionnée sur une étiquette collée dans l’ouverture de la porte du conducteur ou à l’intérieur de la trappe à essence de votre voiture.

Elle est aussi clairement indiquée dans le manuel de bord de votre voiture. Cette indication est également spécifique à chaque véhicule.

Cette pression peut être différente entre les pneumatiques avant et arrière, elle est également variable en fonction de la charge ou du nombre de passagers.

Exprimée en bar, la bonne pression se situe généralement entre 1,8 et 3 bars au manomètre. Un bar équivaut à 1 kilogramme par cm3.

L’unité est différente, mais le résultat est identique : 2,2 kilos = 2,2 bars !

Pour le savoir, vérifiez la pression recommandée sur le côté de la porte conducteur, sur la trappe à essence ou dans le carnet constructeur.

Le livret vous indique deux valeurs ? Choisissez la plus élevée. Elle évite le risque de sous-pression, et est indiquée lorsque la voiture est chargée ou sur l’autoroute.


Repérez la valve pour contrôlez la pression

La valve est placée sur le bord extérieur de la jante afin d’être facilement accessible. Son accès est parfois difficile sur les véhicules équipés d’enjoliveurs et il pourrait être nécessaire de retirer l’enjoliveur.

Attention, la roue d’une voiture est sale, notamment à cause des poussières des plaquettes de frein et pour cette étape, n’hésitez pas à utiliser des gants.

La valve est protégée par un petit capuchon en plastique qui se visse et évite les pertes de pression, n’égarez pas ce petit bouchon et replacez-le systématiquement.

La plupart des stations service équipées d’un point de gonflage mettent à disposition un distributeur de gants plastiques. Il est assez courant que celui ci soit vide, alors on vous recommande d’avoir une boite de gants dans la voiture, cela peut toujours être utile !

Vérifiez maintenant la pression de vos pneus !

Pour vérifier la pression de vos pneus, placez l’embout du gonfleur à fond sur la valve. Il suffit de placer l’embout fermement.

Lorsque vous vous rendez en station, on vous recommande vivement de contrôler l’état de l’embout avant de placer celui ci sur votre valve.

Il ne doit pas y avoir de fuite d’air et le tuyau du gonfleur doit tenir tout seul. Si ce n’est pas le cas, le gonfleur est peut-être endommagé, un défaut assez récurrent (surtout dans les stations service!)

Ajustez votre pression à l’aide des deux boutons sur la borne de gonflage pour gonfler ou dégonfler votre pneu. Une fois la bonne pression indiquée par le manomètre, retirez rapidement l’embout du gonfleur et replacez le bouchon sur la valve.

Recommencez l’opération pour les trois autres pneus, ainsi que pour la roue de secours.

Remarques importante concernant l’ajustement de la pression.

Si vous circulez depuis un moment, vos pneus peuvent être chauds, comme par exemple sur circuit ou lorsqu’on roule sur autoroute depuis un moment.

Il faut savoir que l’ajustement de la pression des pneus se fait de préférence à froid !

Cela dit, vous pouvez tout à fait faire la pression de vos pneus dans une station-service ? Ajoutez en moyenne 0,3 bar au chiffre préconisé, pour prendre en compte la détente des pneus chauffés, après roulage.

Veillez surtout à ne jamais réduire la pression des pneus à chaud. En effet, la pression des pneus à chaud est augmentée par la chaleur, ce n’est que provisoire.

La pression à chaud

La notion de pression à chaud est très important, surtout lorsqu’on circule sur l’autoroute. Vous avez appris lors de votre apprentissage du code de la route, pour le permis de conduire qu’il faut augmenter la pression de 0,3 bar à chaud!

Si cette affirmation est vraie, il est toujours très difficile de connaitre la température d’un pneu, surtout avec les voitures modernes, en fonction de la température extérieure et des conditions de roulage.

Préférez donc toujours faire un contrôle de la pression à froid c’est-à-dire après un parcours d’une petite dizaine de kilomètres maximum.

Exemple : pression à froid 2,5 bars / pression à chaud 2,8 bars.


La pression sur piste

Pour ceux qui roulent sur piste de runs ou encore sur circuit, il est important de faire quelques tours de chauffe afin de mettre vos pneus à température.

Une fois que vos pneus sont chauds, sortez et contrôlez la pression de vos pneus. Une fois les pneus chauds, la pression sera bien plus élevée qu’à froid et vous devez ajuster cette pression.

Il est ici question de dégonfler le pneu mais avec prudence! Prenez votre temps.

Le fait de rouler à la bonne pression vous offre un bien meilleur grip. Des pneus trop chauds, sur gonflés, n’offrent pas de bonnes conditions de roulage et peuvent être dangereux.

Avec des pneus sur-gonflés, vous allez constater des pertes d’adhérence, de motricité assez conséquents, sans parler de leur usure prématurée.

Pour cela, vous pouvez utiliser un lecteur portatif de pression ou encore installer des capteurs sur vos valves (TPMS).

Vous allez sans doute voir une pression supérieure de 0.5 à 0.7bar supplémentaires !

Dégonflez alors vos pneus progressivement afin d’obtenir la pression recommandée pour votre véhicule.


L’augmentation de la température du pneu en cas de sous-gonflage

Le graphique représente le comportement en température d’un pneu roulant à 180 km/h.

  • A – Zone normale : lorsque la pression de gonflage prescrite est respectée, la température reste équilibrée.
  • B – Zone de danger : lorsque la pression de gonflage est inférieure de 0,3 bar par rapport à la valeur prescrite, la température monte à plus de 120 °C à vitesse élevée.
  • C – Limite critique de la température : c’est le début de la détérioration du pneu.
  • T – Température en °C
  • t – Durée de roulage en minutes

N’oubliez pas la roue de secours !

La pression de la roue de secours est généralement négligée, c’est vrai que cette dernière ne sert que tous les 150 000 kms selon les statistiques, mais en cas de crevaison avoir une roue de rechange dégonflée ne sert à rien !

Vérifiez sa pression au moins tous les 6 mois !


Attention aux indications des gonfleurs en station !

Les manomètres des appareils de gonflage que l’on retrouve dans les stations service, sur les autoroutes, stations de lavage auto ou encore dans les centres commerciaux ne sont pas forcement correctement étalonnés,

En plus de cela, il existe une grande disparité entre les appareils de mesure eux même et il n’est pas rare de trouver d’un gonfleur affichant une différence de 0.4b par rapport à un autre.

Pour cette raison, il est préférable d’utiliser un manomètre personnel permettant d’une part une plus grande précision, et surtout d’avoir des toujours les mêmes pressions d’une vérification à l’autre.

Vous pouvez pour cela opter pour un petit manomètre portatif, qui prendra place dans votre boite à gant ou encore mieux, d’avoir votre propre compresseur, muni de son manomètre.

Grâce à cela, la pression sera correcte et en ayant une mesure de pression toujours identique et comparable, vous avez la possibilité de détecter une éventuelle fuite ou perte d’air sur un pneu, et ainsi une plus grande chance de détecter une crevaison lente ou un problème sur la valve.

Promo
BLACK+DECKER ASI300-QS Gonfleur-Compresseur filaire - 11 Bars - 160 PSI - 220 V ou allume-cigare 12V - Fourni avec 1 aiguille et 2 embouts
  • Idéal pour les pneus, les équipements de sport/loisirs et les activités nautiques
  • Réglage digital de la pression désirée et arrêt automatique en fin de gonflage
  • cadran lumineux pour une visibilité optimale de nuit
  • Adaptateur de courant alternatif 220 -230 Volts Adaptateur de courant continu 12 Volts
  • Peut être branché sur une prise domestique AC (220V) ou sur une prise allume-cigare (12V), pour une utilisation au domicile ou ailleur

Évitez le sur-gonflage

Des pneus sous-gonflés sont dangereux, ils modifient le comportement de la voiture et surtout ils augmentent la consommation, il est donc toujours préférable d’avoir des pneumatiques à la bonne pression, voire légèrement surgonflés.

Mais attention, des pneumatiques trop gonflés pénalisent le confort et donnent l’impression d’avoir des suspensions beaucoup plus dures. Ils sont aussi moins adhérents sur une chaussée mouillée.

Des pneus gonflés à une pression adaptée encouragent une conduite sûre et économique en carburant. Il est donc impératif de vérifier la pression des pneus régulièrement. Voici comment s’y prendre chez soi ou dans une station-service.


Qu’est-ce que le système de contrôle automatique de pression des pneus ?

Depuis le 1er novembre 2014, la réglementation européenne impose aux constructeurs d’équiper leurs véhicules neufs d’un système de contrôle automatique de la pression des pneus (Tire Pressure Monitoring System, abrégé TPMS).

Cette décision de la Commission européenne vise à améliorer la sécurité sur la route, en alertant le conducteur lorsque ses pneus ne sont plus à la bonne pression.

Deux systèmes existent :

  • le TPMS direct : un capteur électronique installé sur la roue vérifie en permanence la pression du pneu, et alerte en temps réel le conducteur en cas de baisse de pression
  • le TPMS indirect : il mesure le différentiel de rotation entre les roues pour détecter une différence de pression. Moins précis, ce système présente l’inconvénient d’être inopérant sur un véhicule immobile.


Le témoin de pression des pneus sur l’ordinateur de bord

Nos véhicules du groupe VAG disposent d’un témoin d’alerte de pression des pneus comme illustré ci dessus. Ce témoin s’affiche lorsqu’un des capteurs ABS ou capteur TPMS constate une variation.

Il n’est pas nécessaire d’avoir des capteurs TPMS pour avoir ce type d’alerte et on ne retrouve des capteurs TPMS que sur les véhicules haut de gamme.

Pour identifier une chute de pression, le capteur ABS détecte la vitesse de rotation des roues pour déterminer si une roue tourne plus vite que les autres.

Il sera alors nécessaire de contrôler la pression des 4 pneus puis de faire un RESET du capteur (via un bouton sur VW GOLF 5/6 par exemple ou encore dans OBD sur les véhicules plus récents)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x